Accueil Bricolage Affûter une lame de scie à ruban

Affûter une lame de scie à ruban

Affûter une lame de scie à ruban

L’utilisation d’une scie à ruban émoussée ne permet de réaliser une coupe ni des travaux de qualité. Cependant, utiliser une scie dans un tel état nous expose également à des risques potentiels. C’est la raison pour laquelle, dès que les premiers signes d’usures apparaissent au niveau de la scie, il est préférable de l’affûter. Voici les points essentiels.

Quels sont les prérequis pour cette opération ?

L’affûtage d’une scie à ruban n’est généralement pas complexe. Mais c’est quand même une opération qui demande beaucoup de patience et de persévérance. En effet, une lame de scie à ruban Felder mesure par exemple entre 2 à 3 mètres. à cela s’ajoutent les dents qui ne sont pas moins d’une centaine. Donc, si on tient à précipiter cette opération d’affûtage, on risque également d’abîmer les dents, voir la scie tout entière. La réalisation d’un affûtage de scie à ruban requiert également l’utilisation de certains accessoires et équipements. Ces éléments sont essentiels pour le bon déroulement de l’opération, et pour garantir notre sécurité durant le processus. Par exemple, le port d’un gant épais en cuir permet de nous protéger d’éventuelles blessures. Il est également indispensable de réaliser cette opération dans une pièce ou un endroit bien éclairé et dégagé. En réalisant correctement ce processus, on peut obtenir une lame fraîchement affûtée et très tranchante. Pour ce faire, des outils comme une pince à avoyer, une lime plate, une pince classique, et un pointeau seront essentiels.

3 étapes sont essentielles pour remettre une scie à ruban en état

Une fois que tous les éléments nécessaires pour réaliser le processus d’affûtage sont rassemblés, il est temps de passer à l’étape suivante. Cette opération comporte généralement 3 étapes. La première étape est le nivelage. Et comme son nom l’indique, il s’agit là de mettre toutes les dents de la scie à ruban au même niveau, à la même hauteur. Cela permet à la lame de rendre sa coupe nette, uniforme et sans bavure. La seconde étape du processus est l’avoyage. Bien que le nivelage ait permis aux dents de la lame d’être redressées, il arrive qu’elles ne soient pas encore toutes orientées vers le même sens. Et c’est surtout dans la gestion de cette étape que la patience devra être de rigueur. L’utilisation d’une pince classique, à avoyer, ou alors d’un pointeau sera nécessaire pour gérer l’orientation de chaque dent de la scie. Certes, cette étape n’est pas forcément obligatoire, mais elle permet d’optimiser le résultat fourni par le nivelage. Dans la troisième étape, l’affûtage, il est indispensable de maintenir la scie immobile tout le long du processus. Pour cela, il est préférable de placer la lame sur un étau de serrage pour qu’elle soit parfaitement fixe. Dans cette partie, le respect de l’angle et la perpendicularité sont 2 choses essentielles. Le processus doit aussi se faire de haut en bas, afin que la pointe soit parfaitement aiguisée. Ce mouvement doit être respecté pour chaque dent à affûter.

Faire appel à un affûteur professionnel en cas de doute

Si l’opération vous paraît complexe, l’idéal serait de confier directement la lame de scie à ruban à un professionnel qui soit capable de l’affûter pour vous. Toutefois, comme n’importe quel service, le coût de prestation d’un affûteur professionnel peut varier considérablement. N’hésitez pas à vous faire recommander ce professionnel par une connaissance. Ou alors, n’hésitez pas à vous fier aux annonces les mieux notées proposées sur internet. Vous pouvez également apprendre l’affûtage en demandant de vous faire assister par une personne qui maîtrise très bien cette opération. Elle pourra alors vous apprendre les meilleures méthodes pour réaliser cet affûtage.

Vous aimerez aussi :